Menu
Le nouveau monde

Qu’est ce que le nouveau monde ?

Temps de lecture : 5 minutes

L’idée d’un nouveau monde vient d’un constat sur notre pouvoir d’achat qui s’est extrêmement dégradé depuis les années 60. J’explique tout ça dans cet article, qu’il est préférable de lire avant celui-là.

Ça fait quelques années que j’essaie de comprendre ce qu’il se passe dans les coulisses de la politique et de l’économie mondiale. Devant l’injustice et la fatalité de ce monde malsain, j’ai construit un petit monde idéal dans ma tête. Avec le temps, je me suis rendu compte qu’il y avait des concepts intéressants et qu’il ne fallait pas grand chose pour que ce monde devienne un petit paradis pour tous.

Quel est le but ?

Pour être franc, je vais laisser parler mon cœur dans tous ces articles. Je vais évidemment documenter tout ce que je peux et vous donner les sources, mais c’est avant tout la verbalisation d’un petit monde parfait que j’ai dans la tête depuis quelques années. Je n’ai pas encore pensé à tout, mais j’ai une trame globale de ce qui, selon moi, serait bon pour tout le monde. Je vais développer des idées au fur et à mesure sur tout un tas de sujets.

Dans quel but ? Je laisse la vie décider…

Pour le moment j’agis avec le peu de moyen que j’ai mais au fond de moi, je compte sur l’effet papillon. Qui sait ? Peut être que quelques articles sur un blog peuvent mener à un changement profond de notre société…

Pour opérer n’importe quel changement, il faut systématiquement prendre en compte 3 éléments : l’état de départ, la transition et l’état d’arrivée. Aujourd’hui j’ai conscience de la société dans laquelle on vit, l’état de départ est clair. L’objectif de ces articles est de développer l’état d’arrivée et, pour ce qui est de la transition… je n’en sais rien ! C’est à ce moment que je compte sur la vie pour guider ce projet sur le bon chemin.

Que faut-il pour améliorer les choses ?

En tant que grand fan de Kaamelott, je connais tous les dialogues par cœur, mais il y a quelques répliques qui ont résonné en moi. Dans la saison 6, César s’adresse au futur roi Arthur et lui dit : “Des chefs de guerre, il y en a de toutes sortes. Des bons, des mauvais, des pleines cagettes, il y en a. Mais une fois de temps en temps, il en sort un. Exceptionnel. Un héros. Une légende. Des chefs comme ça, il n’y en a presque jamais. Mais tu sais ce qu’ils ont tous en commun ? Tu sais ce que c’est, leur pouvoir secret ? Ils ne se battent que pour la dignité des faibles.

Voilà une phrase que j’ai reçue comme un rayon de lumière. Les grands chefs de guerre ne se battent que pour la dignité des faibles. Il faut évidemment reformuler un peu car c’est une ligne de dialogue dans un contexte précis. On pourrait la généraliser en disant : “Ceux qui sont au-dessus ne se battent que pour ceux qui sont en-dessous”. Il ne faut pas y voir un jugement de valeur dans les termes dessus et dessous, mais la société s’organisant de manière pyramidale, il y a forcément des étages.

Un président qui se bat tous les jours pour le bien du peuple, voilà ce qu’il faut !

Œuvrer pour le bien commun !

Je vais reprendre une idée énoncée par Etienne Chouard, que je trouve d’une très grande lucidité. Si on considère qu’aujourd’hui les hommes politiques travaillent pour le peuple, alors il est clair que ce sont des incompétents et que rien ne va. Par contre si on renverse la perspective et qu’on considère qu’ils travaillent pour les 1% les plus riches, alors tout va bien. Effectivement, comme je le dis dans le premier article, il y avait 470 milliardaires dans le monde en 2000 et en 2019 ils étaient 2153. En 19 ans, le nombre de milliardaires a augmenté de 358%…

Ce qu’il faut par dessus tout, c’est quelqu’un qui se batte pour le bien commun !

L’économie du nouveau monde

Dans le nouveau monde que je propose, je vais me concentrer principalement sur tout ce qui touche à l’économie, car je pense que c’est une base nécessaire qui doit être consolidée avant tout. Je n’ai pas de diplôme en économie par contre j’ai un bon sens de l’observation et de la déduction. Ça fait maintenant 60 ans que les hommes politiques saccagent les services publiques dans l’objectif dans les vendre à des entreprises privées. L’économie du nouveau monde se basera essentiellement sur l’inverse, c’est à dire nationaliser des entreprises privées. Si le nombre de milliardaires a autant évolué, c’est en partie à cause de cette privatisation massive. L’argent généré va aujourd’hui dans les poches des actionnaires et des propriétaires. En nationalisant une entreprise privée, les bénéfices vont dans les caisses de l’état et servent à améliorer les services publics pour le peuple.

Voilà la solution à beaucoup de problèmes, la nationalisation !

La politique du nouveau monde

Concernant l’organisation politique, j’écrirais certainement moins d’articles, pourquoi ? Mon avis, c’est que le peuple doit avoir le pouvoir sur son pays et la meilleure personne pour en parler, c’est Etienne Chouard. Je n’ai pas pensé et construit un modèle d’organisation dans ma tête, mais j’ai quelques idées et je pense que je vais mettre ça en place avec le temps.

La finalité c’est que chaque citoyen ait un un véritable pouvoir sur la constitution du pays, sur les lois et sur les décisions économiques. Avec internet, on peut sans problème mettre en place des plateformes de vote simples à utiliser. Ça permettrait au peuple de voter régulièrement pour des projets communs sans avoir une organisation lourde comme pour les élections actuelles.

Imaginez un site internet avec tous les projets en cours, que ce soit au niveau de la ville, du département, de la région ou du pays. Il y aurait des explications claires, chacun aurait la possibilité de choisir ce qu’il souhaite et à la fin la majorité l’emporte. Le président et ses ministres ne seraient plus des représentants ou des décideurs, mais des gestionnaires de biens publics.

Plutôt que d’élire un président, nous pouvons décider directement ce que nous voulons !

Trêve de présentation

Allez, je vais arrêter de présenter l’idée du nouveau monde et je vais passer à des exemples concrets.

Le secteur de l’assurance dans le nouveau monde.

À propos de

Je fais de l’ésotérisme un objet d’étude et non une croyance. Je ne prétends pas savoir ce qui est vrai ni ce qui est faux, cela m’importe peu. Tout ce que je veux c'est comprendre, voilà la seule chose qui m'intéresse, comprendre.

25 Commentaires

  • Gianluca
    16 juillet 2021 at 7 h 51 min

    Le nouveau monde comme un univers intrinsèque déjà présent dans le monde actuel comme un futur potentiel à actualiser ou un immense gisement archéologique d’un Code à découvrir….. https://www.youtube.com/watch?v=k6CsW452EPs&t=90s…. C’est ma recherche, si vous voulez interagir et apporter vos compréhensions…

    Reply
  • Gianluca
    16 juillet 2021 at 7 h 51 min

    Le nouveau monde comme un univers intrinsèque déjà présent dans le monde actuel comme un futur potentiel à actualiser ou un immense gisement archéologique d’un Code à découvrir….. https://www.youtube.com/watch?v=k6CsW452EPs&t=90s…. C’est ma recherche, si vous voulez interagir et apporter vos compréhensions…

    Reply
  • Joel bedimo
    15 juin 2021 at 0 h 57 min

    Pour moi je constate une société dépourvu de compèt et, la société dans la quelle nous vivons évolution grâce à ce phénomène. Ici, les hommes deviendront paresseux car le gouvernement fera tout pour eux. J’admire votre dévouement sur certains sujets mais prenons par exemple l’Afrique où il n’est pas obligé à un citoyen de prendre une assurance mais, tout va mal. Dans votre illustration sur l’hermétisme vous dites “ce qui est en haut comme ce qui est en bas fonctionne ensemble pour que la vie existe” c’est ça, pour moi la clef… Que le riche comprend que, sans consommateurs il y aura pas de consommation et que de ce fait qu’il traite le consommateur avec plus de considération. Le combat doit plutôt être dirigé vers ces bourgois qui, sans ce soucier des problèms que peuvent subir la classe basse, ne ce gène pas a s’offrir des palais, et des gadgets d’une valeur a pouvoir créer une nouvelle entreprise. Je suis l’un de tes admirateurs et c’est depuis l’Afrique que je t’écris. Merci

    Reply
  • valentin richard
    18 mai 2021 at 22 h 30 min

    Bonjour,
    Je suis tombé par hasard sur tes vidéos. Je perçois dans ta façon d’appréhender les concepts (autant ésotériques que physiques) une possibilité d’entamer une correspondance philosophique intéressante. Moi même philosophe tangible (comme j’aime appeler cette discipline) je me concentre essentiellement sur la vérité et le fond des choses (avec le minimum possible d’interprétation et d’orientation). En effet, La France, et de la même façon le reste du grain de poussière qu’est la terre dans l’univers est un chantier bien bordelique qui ne s’arrangera pas tant que la mauvaise volonté sera une norme internationale. J’ai commencé mes essais sur le propos du chômage, qui ramené à sa source est lié au plus fondamental des problèmes sociaux: “Fais comme je dis mais pas comme je fais”. Appliqué au travail cela donne des individus/institutions/entreprises arbitrairement en position d’exploiteurs (sens non connoté) qui s’arrangent pour biaiser l’alternance statistique normale des rôles dans la société. Et de facto: Faire grossir son patrimoine=récupérer le plus de ressources possible pour soi + en laisser le moins possible aux autres (=capitalisme sauvage = vol légalisé en passant). Même sans être Communiste à l’extrême, ce principe d’enrichissement sur le dos des travailleurs est discutable.
    Le meilleur remède (d’un point de vue fondamental comme je les aime) tout en restant dans un système capitaliste si c’est ce que les gens veulent c’est de décréter que tout le monde est patron et peut à sa guise rémunérer qui il veut pour effectuer une tâche pour lui, et que chacun peut aussi être l’employé de quelqu’un qui nécessite ses services. Une fourchette de tarif légal pareil pour tout le monde et le tour est joué. ça ne coûte rien à l’état (on ne comptera évidemment pas de la valeur estimée perdue par le fisc ou je ne sais quoi d’autre ,valeur spéculative qui n’a donc pas lieu d’exister) et dans les faits ça ne coute directement rien aux patrons actuels qui n’ont donc rien à dire. Finalement ça met fin, sans trop de casse, au “Marché du travail” dont les patrons tiennent les rennes (ils ne seraient plus fournisseurs de leurs clients mais employés de ceux-ci qui du coup les tiendraient par les C****** à tour de rôles). Tu vois le genre de concepts barrés mais pourtant si simples que j’aime élaborer. Tout ça pour dire que je suis dispo pour des échanges réguliers sur ce genre de sujets entre personnes éclairées (en tout cas qui essaient de l’être). PS: j’ai aussi un petit projet d’univers virtuel sur le feu ( pas une op de lancement d’une C******** de jeu en ligne pour gosse) sur lequel tu peux aider si intéressé.

    Reply
  • Pascal
    4 février 2021 at 15 h 56 min

    Une armée d avocats pour récupérer les milliards volés chaque année depuis 200 ans en évasion fiscale et magouilles et leurs redistributions sur la population suffira à faire de chaque citoyen un millionnaire,,, par conséquent une autre société commence par une autre justice qui ne tolère pas le mensonge, ce qui est malheureusement à la base de la notre : bonne continuation

    Reply
  • Charles
    14 janvier 2021 at 18 h 36 min

    Bonjour,

    Tout d’abord merci pour tes articles et tes vidéos de qualité. Concernant l’avènement d’un nouveau monde, je ne peux que te conseiller de lire (si tu as le temps) Le livre de vie de l’agneau. Trouvable facilement sur le net et surtout gratuitement, il aborde nombre de sujets que tu traites, et ce avec plusieurs niveaux de lecture : l’ascension spirituelle de l’homme, l’explication des écrits bibliques, la description de la matière et de l’esprit, etc

    Bon courage et bonne continuation !

    Reply
  • Hauret
    6 décembre 2020 at 21 h 55 min

    Magnifique projet, mais réalisable qu’une fois libérés des traités européens 😉

    Reply
  • Boris
    6 décembre 2020 at 19 h 53 min

    Historique du capitalisme :
    Phase 1 : Révolution française – crise de 29 : Les intérêts du capital et des salariés s’affrontent de manière purement négative : moins les salariés sont payés, plus le capital augmente. Ces 2 classes s’opposent frontalement, tout ce qui est perdu par les uns est gagné par les autres.
    Phase 2 : 1929 – 1980 : L’ère du compromis. Face aux risques de surproduction engendrés par la mécanisation des productions, le capital décide de redistribuer une partie de ses bénéfices aux salariés pour augmenter leur consommation et se prémunir de la récession. Durant cette période tous les syndicats renoncent à défendre le bien commun et rentrent dans le cercle vicieux de la lutte pour la hausse des salaires et de la consommation.
    Phase 3 : La dernière 1980 – 2021 ou 22 : Mondialisation et autonomisation croissante du capitalisme financier. Les réglementations, par exemple alimentaires, environnementales ou du travail redeviennent perçus comme un coût pur, c’est l’avènement du libéralisme. (délocalisation, dé-régularisation etc etc) Welcome to the machine.
    Aucune économie dans l’histoire de l’humanité n’avait jamais été dirigée et réglementée par le marché, aujourd’hui tout est considéré comme une marchandise potentielle par les algorithmes financiers.
    Dans toutes les sociétés antérieures on échangeait des marchandises contre d’autres marchandises. (M/M)
    L’argent est arrivé, et l’on échangeait des marchandises contre de la monnaie pour avoir d’autres marchandises. (M/a/M)
    Le techno-capitalisme arrive et tout se renverse : on a de l’argent, par le biais d’une marchandise on veut produire plus d’argent. (a/M/A)
    Il ne s’agit plus de se procurer une chose utile ou de satisfaire un besoin, il s’agit de produire de l’argent par le biais d’échange de marchandises.
    Le système techno-capitaliste est dirigé par sa soif intarissable d’argent. Il adapte les hommes et le monde à lui, rien ne le fait dévier de son cap de croissance infinie.
    La contradiction est que dans un système fini, une un système interne basé sur une croissance infinie s’effondre.
    La solution des gros portefeuilles qui sont dirigés par leurs ordinateurs financiers et leur goût de l’assistanat technologique, serait de réduire la population mondiale afin de disposer de suffisamment de matières premières nécessaires à la poursuite de leur but technologique inatteignable : remplacer le/la/les créateur/trice/s.
    En effet il faudrait qu’une grande majorité de la population mondiale se résigne et cesse volontairement de profiter de tous les conforts technologiques dont on les gave (internet, électricité, pétrole, big pharma, téléphones portables, automobiles, transports mécaniques etc etc) pour que les “non Amish” puissent jouir d’assez de ressources naturelles pour construire leurs technologies délétères.
    Ils luttent contre le spirituel et le sacré et s’obstinent en hurlant de plus en plus fort : ” Non-Serviam !” en cœur avec Lucifer.
    Nous sommes au seuil d’un changement radical, d’une apocalypse, d’une nouvelle ère, d’un nouveau paradigme, d’un “nouveau monde” qui nous surprendra tous et toutes par la rapidité avec laquelle il arrive ainsi que par l’élimination dans tous les domaines, de tout ce que nous croyons encore pouvoir conserver.
    Pour finir sur une note optimisme, la capitalisme va s’effondrer, une seule issue : la spiritualité et l’ésotérisme.

    Reply
  • Deepnofin
    6 décembre 2020 at 15 h 36 min

    Excellente idée que celle du site qui répertorie les initiatives. J’avais fantasmé ça il y a quelques années, et suis convaincu que c’est l’avenir : dans un premier temps (on en est déjà plus ou moins là), on devrait trouver des sites locaux aidant à la vie et la communauté. Une sorte de “béquille” face aux méfaits de la Société actuelle.
    Et ensuite, lorsque l’Humanité sera en train de s’émanciper (en tout cas c’est mon fantasme et ma prédiction), alors je verrai bien une série de sites internet nationaux, où l’ensemble des peuples pourront se connecter, échanger des informations, débattre, et décider tous ensemble des actions à mener, des changements à opérer, etc.
    Internet est vraiment notre outil d’émancipation, et lorsqu’on en prendra conscience et qu’on l’utilisera à bon escient, qui sait ce qui pourrait en sortir… Des cerveaux, y en a des milliards sur Terre, et ils ont plus ou moins tous l’ambition de changer ce monde pourri, alors… quand ils comprendront que finalement, rien n’est impossible… ça devrait nous faire vivre l’Age d’Or de l’Humanité. En 2-2, la majeure partie des problèmes actuels seront résolus, et même bien plus fort & inimaginable que ça…
    Bref, merci pour ton taff et tout le reste !

    PS : pour Chouard, je lui avais rendu un ptit hommage à l’époque https://www.youtube.com/watch?v=HonsZtOhsN4

    Reply
  • Fabrice
    21 novembre 2020 at 19 h 31 min

    Bonsoir Tony, bonsoir à tous.
    Depuis quelques temps je dévore tes excellentes vidéos sur U Tube et le fil que tu as tissé m’a mené ici, comme de nombreuses personnes réfléchissant aux mondes qui nous entourent.
    Depuis longtemps j’ai bien conscience que l’humanité n’évoluera que si elle s’oriente vers le spirituel. Le matérialisme à contrario la fait perpétuellement glisser vers le chaos.
    Tu mets directement le doigt là où ça fait mal : le fric ! Le fric si tu ne l’ôtes pas définitivement de ton nouveau monde tout espoir d’amélioration est vain.
    1er point noir percé, pchttt !! ça gicle !
    Sans argent, plus de pouvoir, plus de privilège, s’ouvre la seconde porte : l’esprit peut s’éveiller et s’élever. En finir avec les dogmes religieux qui fractionnent. Atteindre ensemble l’unité.
    2ème blessure refermée. Zzippp !
    Si l’humanité atteignait ce niveau quel merveilleux progrès ! ! On ne serait pas très loin d’un monde meilleur…
    Entre amis où en famille nous refaisons souvent le monde autour d’un verre. Bonne initiative Tony, je vais suivre avec intérêt tes prochains post. Internet est un outil formidable utilisé avec intelligence.
    A une époque le Christ ne disposait que de la parole et quand on constate l’impact qu’il a eu . Mais à propos, réfléchissons : si un tel messager d’amour revenait de nos jours, le pouvoir ne lui affligerait-il pas la même sentence ?
    Bien à toi Tony

    Reply
    • Tony
      30 novembre 2020 at 19 h 19 min

      Je pense qu’il faut plutôt trouver un équilibre entre spirituel et matériel. L’homme est composé des deux alors s’inspirer de ça pour créer un monde juste me semble cohérent.
      Oh que oui, si un messie arrive demain, il aura le même avenir que Jésus…

      Reply
  • Fred
    20 novembre 2020 at 3 h 23 min

    Bonjour a tous. Tony, Très belle initiative ce site. Videos tres intéressantes beau boulot (meme si tu as devrais développer un peu plus à mon goût ou y adjoindre des sources). En tous les cas merci à toi. Ce site, Un peu de réconfort, peut être à se partager. J aimerais… Pour la partie économie, il semble normal de devoir la comprendre. Très compliqué.., Mais ce monsieur ci après en lien , nous l explique très simplement, scientifiquement et bibliIquement … Ecoutez cette homme , le proche et petit fils de Jean. La réalité est monstrueuse. Écoutez cette homme
    https://youtu.be/IaQ-U-dP_7M
    https://youtu.be/xxbjx6K4xNw
    A écouter la remarque d Edward Philippe pendant les questions, dans le second second lien.
    Oeuvrons pour le bien, avant que la folie des hommes nous rattrape et que ce monde réveilles nos démons.
    Je ne vous connais pas. Mais si vous êtes la, c est que nous avons peut être une mission commune, en plus de celle qui nous incombe ou incombera individuellement
    je dois partager cela, nous devons entendre. Je vous aime
    Bon apocalypse à tous

    Reply
    • Tony
      30 novembre 2020 at 19 h 27 min

      Je vais essayer de développer et de sourcer plus à l’avenir, mais comme je suis seul pour tout faire, ce n’est pas toujours évident.

      Reply
      • Geneviève Dufort
        7 juillet 2021 at 21 h 40 min

        J’aimerais bien contribuer à ton site sur ce nouveau monde …. Je crois que je suis tombé sur ta page pour y apporter quelque chose!
        Alors ecris-moi si cela t’intéresse…
        Au plaisir,
        Geneviève

        Reply
  • Stéphane
    20 novembre 2020 at 1 h 19 min

    Hello Tony,
    je suis ta chaîne mysteria depuis quelques temps et c’est super sympa.
    Cet article me semble très bien et très construit mais étonnamment je n’est pas trouvé ce que j’y attendais. En tant que fan d’ésotérisme je pensais y trouver le développement personnel aussi. Si on veut un monde où les gens travaillent pour les autres il faut qu’ils soient ouverts aux autres. Donc il y a un aspect éducatif important que peu de gens soulignent dans leurs envies de changement. De part l’éducation reçue, mais aussi de part une recherche de soi, de sa relation à soi et aux autres. Essayer de construire un monde meilleur rempli d’égoïstes ben ça me semble impossible.
    Je rajouterai que même si on créait un système génial, les “égoïstes” au sens large le tordrait dans tous les sens pour en tirer profit; c’est bien ce qui se passe avec notre démocratie d’ailleurs et probablement avant avec le sénat romain, ou d’autres … D’ailleurs c’est un peu ma lecture de l’histoire on se bat pour un bon système ou des libertés, on s’endort et cède à la facilité et des gens moins bien intentionnés utilisent tous les moyens pour attirer à eux la couverture, la décadence arrive car on s’en rend compte trop tard. Et on recommence avec un autre système.
    Par contre je souligne ton idée de “vote” en ligne, on pourrait même faire un blockChain comme m’a raconté un ami : si tu ne connais pas un sujet, tu donnes ta voix en quelqu’un de doué dans le sujet (et on pourrait créer des hiérarchies), et tu changes quand tu veux. Etc.

    Bon dommage de pas pouvoir refaire le monde autour d’un bon verre.
    Bon courage et à bientôt sur ta chaîne

    Reply
    • Tony
      30 novembre 2020 at 19 h 32 min

      C’est un point que je vais essayer de développer à l’avenir. Franck Lepage en parle dans certaines de ses conférences, il appelle ça l’éducation populaire.
      L’idée globale c’est d’avoir une vie plus calme et sereine, mais en laissant la possibilité à tout le monde de vivre la vie qu’il choisi.

      Reply
  • romain
    19 novembre 2020 at 16 h 43 min

    Hola ! Ton article est plein de bon sens, et dans un soucis de te pousser plus loin dans ta réflexion, je me dois de faire quelques remarques constructive.
    Notamment, le point sur la nationalisation est une problématique à laquelle j’ai déjà réfléchis (et étudié, j’ai une licence d’éco et un master 1 en intelligence économique) et au final ce n’est pas vraiment une bonne solution. D’habitude on cite l’URSS à tort et à travers pour discréditer le communisme de la façon la plus ridicule qui soit, mais si il y a bien un point que l’URSS a mis en lumière, c’est que l’état est un très mauvais allocateur de ressources. On peut citer les grandes pénuries alimentaires de l’URSS, qui n’étaient pas dues à un manque de ressources mais à une mauvaise gestion logistique. De l’autre côté, on peut citer comme contre-exemple les hôpitaux français, qui sont très très bien géré puisqu’ils arrivent à fonctionner avec 3 infirmières et une rallonge. Pourquoi ? Et bien parce que les hôpitaux sont autonomes dans leur gestion, ils se gèrent eux-mêmes, comme une entreprise. Le problème est que l’état à poussé l’autonomie plus loin en leur demandant de se gérer aussi financièrement … et évidemment c’est un service “gratuit” donc catastrophe et coupes budgétaires. D’un autre côté, le problème de la gestion décentralisée des services publiques avec un financement purement étatique est que ces services publiques ne peuvent pas prendre des risques ni être trop bien géré car sinon leur subventions diminuent. Si à la fin de l’année vous avez pu fonctionné correctement avec la moitié du budget qui vous était alloué, pourquoi nous donnerions vous la même somme cette année ?
    En bref, la nationalisation est une idée alléchante mais bien plus complexe que ce qu’il n’y parait. Le problème du financement des services publiques est que l’état ne veut pas, ou plutôt ne peut pas depuis le traité de Lisbonne et son article 123, créer de la monnaie pour financer des projets de modernisation et de refonte des services publiques. Ces derniers sont censé étaler leur transformation sur plusieurs années avec un budget très serré, plutôt que d’un coup avec un financement par émission de dette (=création de monnaie).
    Enfin, la problématique de la redistribution des richesses est pour moi très corrélée avec la question de l’héritage et de la concentration des richesses, endogènes au capitalisme. Nous serions de plus en plus en train de devenir une société d’héritier, et la richesse se concentrant, ces héritiers deviennent de plus en plus une micro-élite bien trop puissante. Une ponction dans les patrimoines (immobilier, financier, bancaire, œuvres d’art) pourrait selon moi faire des heureux, un renvoi d’ascenseur bien mérité.
    Merci à toi.

    Reply
    • Tony
      30 novembre 2020 at 19 h 49 min

      Je n’arrive pas trop a comprendre pourquoi l’état serait mauvais gestionnaire…
      L’exemple le plus flagrant est les autoroutes. C’était soit disant ingérable et ça coûtait trop d’argent, pourtant des boîtes privées génèrent beaucoup de bénéfices grâce aux autoroutes aujourd’hui.
      Si les hommes peuvent gérer ça dans le privé, ils peuvent aussi le gérer dans le publique. En gardant les mêmes personnes et les mêmes objectifs, il le semble que ça fonctionnerait de la même manière…

      Reply
  • Fanny
    19 novembre 2020 at 13 h 53 min

    Merci Tony pour cet article… Qui m’a quelque peu émue par moment, tant il reflète l’espoir dune vie plus juste… Ça fait du bien, car en ce moment l’espoir et les perspectives de bonheur manquent cruellement….
    Je suis entièrement d’accord avec toi sur la nationalisation des entreprises, notamment les entreprises de services “public”, qui concernent l’intérêt commun : transportS, communication, santé (hôpitaux et ehpad)…
    Le problème vient aussi du fait qu’on voulu rentabiliser des secteurs qui n’ont pas vocation à être rentable, et je pense notamment à la santé, comme on peut le voir à travers la crise que nous traversons. Les dirigeants de notre pays font peser sur nos épaules, la mauvaise gestion du secteur de la santé depuis des décennies, ce qui a conduit à manque de plasticité du système de soin….
    A bientôt…

    Reply
    • Tony
      6 décembre 2020 at 16 h 57 min

      Il faut effectivement différencier les secteurs qui doivent être rentables et ceux qui ne doivent pas l’être. Typiquement, tout ce qui touche à la santé ne devrait pas être source de profit.

      Reply
  • Pierre
    18 novembre 2020 at 19 h 33 min

    “Se battre pour la dignité des faibles”
    Une phrase qui à fait écho dans ma tête lorsque je l’ai entendu.
    Avé Pierre Mondy

    Reply
    • Tony
      6 décembre 2020 at 16 h 55 min

      C’est un instant magique de la série !

      Reply
  • Hannibal LKR
    18 novembre 2020 at 18 h 00 min

    Bonjour,
    Pour ce qui est de la nationalisation des entreprises, cela a déjà existé : le collectivisme, le communisme, avec les résultats que l’on connait si bien : URSS, Corée du Nord etc…
    Je pense que pour que le monde change, il faudrait le débarrasser des fous furieux qui sont à sa tête. L’écrasante majorité des gens n’aspire qu’à vivre tranquillement en entretenant de bonne relation avec leurs voisins. Il ya une petite élite, quelques dizaines de milliers de personnes, qui se conduisent comme des prédateurs (sociopathes) à l’égard des autres. Ils font généralement parti des sociétés secrètes dont tu parles si bien. Et leur objectif premier n’est pas l’argent, ( il le créait littéralement à partir du néant, ce n’est pas un problème pour eux). Celui qui connait leurs objectifs réel, a comprit beaucoup de chose, et peut donc apporter des solutions concrètes. Se débarrasser d’eux, voilà la première pierre à l’édifice que tu veux construire. Et pour cela l’information a une place essentielle. Ça tombe bien, tu te débrouilles pas mal à ce jeu là.

    Bon courage en tout cas!

    Reply
    • Tony
      6 décembre 2020 at 16 h 54 min

      Je pense que l’élimination des personnes nuisibles doit être une tâche de fond du nouveau monde. Éliminé ceux en place et veiller continuellement à ce que personne ne vienne prendre leur place.
      Le problème est qu’ils sont bien cachés et pour les trouver, il faut être à l’intérieur de ce système.

      Reply
  • Julien
    18 novembre 2020 at 17 h 24 min

    le modèle suisse est intéressant je trouves et un peu dans cette perspective.

    Reply

Laisser un commentaire