Menu
Divers / Spiritualité

La maladie, cette initiation !

Temps de lecture : 6 minutes

« Je n’ai rien fait. » « Ce n’est pas ma faute. » « Pourquoi moi ? » « Ce n’est pas juste ! » « La vie est injuste !»

Qui n’a jamais dit au moins une de ces phrases ? Ces phrases qui nous laissent impuissants face aux chocs que nous pouvons rencontrer dans la vie. Des phrases faciles à dire pour fuir la réalité des choses. Des phrases qui nous empêchent d’affronter nos démons intérieurs. Des phrases qui indiquent que nous avons choisi la facilité plutôt que la responsabilité. C’est vrai, il est plus simple de se faire croire qu’un virus m’impacte à cause du monde entier mais pas à cause de moi.

Comment puis-je être responsable face à une chose aussi injuste (être malade) ? Mais ai-je une responsabilité face cette l’injustice ?

Et si la maladie était juste ?

Dans la plupart des cas, un virus est impactant s’il est plus fort que le système immunitaire. Autrement dit, en développant un système immunitaire adéquat, un virus ne peut qu’avoir un faible impact sur un temps réduit, dans les pires des cas.

Un virus n’est pas un ennemi. Il nous montre nos failles, celles qui sont à l’intérieur de nous. Celles dont nous sommes responsables et que nous ne voulions pas voir. Un virus fait partie intégrante de la nature et de la vie. Apprendre à vivre avec sera bien moins stressant que de partir en guerre contre lui (peut-être moins rentable pour certains aussi).

Serment d’Hippocrate

Sommes-nous en guerre ?

A chacun de décider s’il veut installer la guerre en lui, dans ses corps énergétiques. Décider d’être en guerre contre quelque chose* va forcément engendrer des failles dans les corps subtils. Ces failles, invisibles à l’œil, vont se répercuter dans la matière, dans le corps physique. Le taux vibratoire de cette personne va diminuer, ce qui va engendrer des failles dans le système immunitaire. L’invisible devient visible…

*Il est à noter que l’énergie de guerrier est très utile voire indispensable dans certaines situations, cependant ce n’est pas le cas dans le sujet traité.

Installer l’amour et la paix en soi ne peut qu’être bénéfique. Cela va augmenter notre taux vibratoire et notre immunité. Cela va aussi avoir une incidence positive sur l’extérieur car cette énergie (comme toutes autres) peut se transmettre… comme un virus ! Attention à la contagion !

Mesures extérieurs VS développement intérieur

Des gestes barrières à quoi ? Des gestes barrières à la vie. Les gestes barrières qui sont imposés aujourd’hui sont des moyens extérieurs de « ne pas être contaminé par le virus ». Un moyen extérieur rendant chacun et chacune dépendant de ce qu’il se passe à l’extérieur alors que la santé se développe à l’intérieur de soi. Malheureusement, mais évidemment, ces gestes ont tendance à dégrader notre santé car ils ne sont pas alignés avec la vie.

Porter un masque revient à baisser notre qualité de respiration. Notre connexion au souffle de vie est diminuée. Une bonne respiration est indispensable pour rester en bonne santé et développer son système immunitaire.

Le gel désinfectant désinfecte toute forme de vie. Les bactéries sont la vie, il ne peut pas en être autrement. Nous ne pouvons quand-même pas avoir peur de mettre les mains dans de la terre parce qu’il y a des bactéries. Nous avons besoin de rester connecter aux éléments. Être en contact avec des bactéries est sain et permet, une nouvelle fois, de développer son système immunitaire. Être dans un milieu aseptisé fera baisser notre immunité.

Se couper des liens sociaux a un impact négatif sur la santé. Cette fois, il s’agit de la santé mentale et émotionnelle. De la même manière, en accusant le coup de ces non-relations, le taux vibratoire d’une personne diminuera.

Malheureusement, ces trois mesures ont tendance à affaiblir celui ou celle qui les respecte, jusqu’à ce qu’un virus ou un autre saisisse l’occasion de ce corps amoindri… C’est un système de maladie qui est mis en place. Un système de santé aurait tendance, au contraire, à nous inciter à développer notre système immunitaire via une démarche holistique. Cependant, cela responsabiliserait et rendrait autonome l’humain vis-à-vis du système et cela n’est visiblement pas le but recherché.

Pourquoi des systèmes immunitaires sont si faibles ?

La santé repose sur des piliers incontournables : l’alimentation, le repos, la respiration, le mouvement, le bien-être mental, le bien-être émotionnel et le bien-être spirituel.

Dans une société où nous consommons de la chimie (non compatible avec le vivant), dormons mal, respirons mal, sommes stressés, bougeons peu, sommes déconnectés de notre nature profonde, bref dans une société sans écoute de nos corps, sans écoute de nos besoins, nous répondons aux besoins de cette société polluée et polluante à tous niveaux (physique, mental, émotionnel, psychique) au détriment de notre santé. Ceci depuis des générations.

Faut-il rester dans la peur d’être contaminé et/ou de contaminer ? Faut-il rester dans ce genre de chantage et diminuer notre capacité de défense immunitaire et avoir la planète entière de plus en plus vulnérable à n’importe quelle maladie ?

Ou faut-il tirer l’humanité vers le haut en plaçant la santé au cœur des choses et non la maladie ?

L’Homme de Vitruve

Chacun garde son libre arbitre. Il appartient à chacun de cultiver sa santé. Certes, ce n’est pas le choix le plus facile à faire mais c’est le plus censé. C’est un choix qui demande de se responsabiliser car la santé dépend exclusivement de soi (il est bien évidement possible de se faire accompagner dans cette démarche).

Une maladie indique qu’il y a un dysfonctionnement dans le corps. C’est un chemin d’introspection, d’écoute. C’est une demande de retour à soi. La maladie n’est pas injuste. Par contre elle existe car il y a une injustice de soi envers soi-même. Malgré tout, il n’y a absolument pas de culpabilité à avoir face à une maladie, seulement de la responsabilité. Elle est là pour enseigner.

La maladie est une initiation. C’est une opportunité de se sublimer et de traverser une épreuve importante qui peut avoir des répercutions importantes dans le développement spirituel d’une personne. Une maladie met en lumière une chose que le corps demande de travailler. Elle est là pour un réajustement entre le corps, l’âme, l’esprit.

Amour.

16 Commentaires

  • Gael
    1 décembre 2020 at 14 h 22 min

    et si les champignons, les bacteries et autres virus n’étaient pas là pour mettre le feu mais pour nous aider à réparer.. .
    quand j’arrive sur les lieux d’un feu et que les pompiers sont là je ne me dis pas que ce sont eux qui ont mis le feu…
    prenons un petit exemple,
    PIERRE vie de grands manques et ne sais pas comment réagir (agir sur, donc être en position d’acteur de sa vie et non pas de victime). Son cerveau archaïque va traduire tout manque par manque de nourriture et une solution efficace pour lui est d’augmenter la taille de l’entrepôt de stockage pour pouvoir stocker plus et ainsi palier un futur manque, il va donc augmenter le nombre de cellules hépatiques (le foie) qui est le lieu de stockage par excellence.
    lorsque ce problème de manque sera résolu par Pierre il n’aura alors plus besoin de ce “SUPER FOIE” et comme la fonction crée l’organe, le corps cherchera a détruire cette partie de foie trop imposante pour ses besoins actuels. Et c’est là que les bacteries interviennent pour donner un coup de main à remettre tout ça dans l’ordre. malheureusement les symptômes physiques vont apparaître à ce moment et les analyses vont montrer que des bacteries sont là et donc que ce sont elles la causes de cette destruction hépatique.

    Reply
  • Isis
    17 novembre 2020 at 23 h 09 min

    नमस्ते
    Les oiseaux chantent, le « mal a dit » (comme rappelé par un précédent commentaire), le mal s’est exprimé, il s’est fait voir dans la matière, rendu visible, il est l’incarnation donc de la mal-é-diction (dire le mal), que ce soit par soi-même ou autrui (quiconque se croira atteignable par la malédiction proférée par autrui, se voit soumis.e à ce que beaucoup nomment « le mauvais œil ».

    Ainsi, face à la malédiction, la bénédiction (auto ou alter) semble être un remède des plus efficaces et pertinents !
    Béné-diction = dire du bien !

    Cependant, allez aujourd’hui inciter celleux qui croient (ont foi) dans l’idée qu’un virus dont ils n’ont pas la preuve matérielle (de sa soi-disant dangerosité), mais seulement ouï-dire (à travers les merdias et autres commérages), ne l’atteindra que s’il décide qu’il en sera ainsi. Que seul l’individu est responsable de sa santé, imaginez donc la tête de ces scientistes extrémistes face à un remède tel qu’un bénédicité (dire le bien) pour vaincre la maladie, à savoir, le résultat de la malédiction (dire du mal)…

    Plusieurs individus ont rassemblé nombre de preuves de l’impact de la parole et des pensées sur la matière et même sur le système immunitaire et l’ADN du vivant (cf: Deepak Chopra).

    Rien n’y fait, j’ai fait quelques sorties dans votre monde, des personnes m’ont hurlé dessus disant que j’étais un danger, une inconsciente et une criminelle, de me déplacer sans masque… je n’en ai jamais porté et n’en porterai que si j’en ai envie (pour ne pas dire « jamais » !).

    Bon courage dans ce monde et à bientôt peut-être à θέλημα ! Nombre de guerriers pacifiques y sont déjà déployés 😉

    السلام عليكم🙏🏽

    Reply
  • Famieth landry
    12 novembre 2020 at 4 h 40 min

    Tres bien dit et merci encore

    Reply
    • Joël
      12 novembre 2020 at 19 h 56 min

      Merci beaucoup Famieth 🙏

      Reply
  • Dzony
    11 novembre 2020 at 12 h 15 min

    Le pourcentage des faibles esprit bien sont beaucoup. Force a vous.

    Reply
    • Joël
      12 novembre 2020 at 19 h 59 min

      Continuons de cultiver notre relation à l’esprit. Cela va attendre d’autres personnes 🙏

      Reply
  • Gobled
    11 novembre 2020 at 10 h 48 min

    Tout est dit et bien dit.
    Le système ne veut pas de l’autonomie.
    Il souhaite élever des moutons et des consommateurs bien dociles.
    Merci pour cette clairvoyance et la clarté du langage.
    dom

    Reply
    • Joël
      12 novembre 2020 at 19 h 49 min

      Merci beaucoup pour ce retour 🙏 Effectivement, à chacun de choisir entre bien et la facilité.

      Reply
  • ludmila
    10 novembre 2020 at 23 h 53 min

    Tout est dit 👌 merci

    Reply
    • Joël
      12 novembre 2020 at 19 h 48 min

      Merci beaucoup Ludmila 🙏

      Reply
  • Om et Py
    10 novembre 2020 at 21 h 19 min

    L’oiseau a dit :
    ” maladie = mal à die = le mal a dit ”
    Merci a toi de colporter son langage pour nous faire comprendre qu’elle ( la maladie ) est présente en tant que donneuse d’alerte et non comme un fléau.
    Joie , courage et amour

    Reply
    • Joël
      12 novembre 2020 at 19 h 47 min

      Merci à toi pour cette précision bien utile 🙏

      Reply
  • Poline
    10 novembre 2020 at 21 h 13 min

    Tout à fais exact ! Super article à lire comprendre et appliquer ! 😁
    Merci

    Reply
    • Joël
      12 novembre 2020 at 19 h 46 min

      Merci beaucoup Poline 🙏

      Reply
  • Georges-O
    10 novembre 2020 at 20 h 26 min

    Simple, claire, net, concis.
    Merci

    Reply
    • Joël
      12 novembre 2020 at 19 h 46 min

      Merci beaucoup Georges 🙏

      Reply

Laisser un commentaire