Menu
Alchimie / Ésotérisme

Atalante Fugitive

Temps de lecture : 25 minutes

Emblème 31 : Le Roi nageant dans la mer crie d’une voix forte : «  Qui me sauvera obtiendra une récompense merveilleuse. »

Accablé par le lourd diadème, le Roi nage en la vaste mer, criant d’une voix forte : Pourquoi ne m’aidez-vous ? Pourquoi n’accourez-vous, quand, délivré des eaux, je puis vous rendre heureux ? Rendez-moi, par votre sagesse, à mon royaume, et vous ne craindrez plus souffrance ou pauvreté.

Emblème 32 : Comme le Corail croît sous les eaux et durcit à l’air, ainsi fait la Pierre.

Sous les flots siciliens croît une molle plante dont les branches, par la tiédeur des eaux, se multiplient. Le Corail est son nom ; elle apparaît durcie lorsque Borée, du pôle âpre, lance le gel. Changée en une pierre aux rameaux abondants, elle est rouge et semblable à la Pierre Physique.

Emblème 33 : L’Hermaphrodite, semblable à un mort et gisant dans les ténèbres, a besoin de feu.

Cet être bicéphale au sexe double, image funèbre, a cet aspect quand l’humide lui manque. Caché dans la nuit sombre, il réclame du feu. Si tu lui en fournis, il revit aussitôt. Le feu détient toute la force de la Pierre, l’or et l’argent, celles du Soufre et du Mercure.

Emblème 34 : Elle est conçue aux bains, naît dans l’air, et, devenue rouge, marche sur les eaux.

Enfant conçu aux bains, en naissant elle brille dans l’air, puis voit les eaux sous ses pieds, rutilante. Sur le sommet des monts, elle se vêt de blanc, celle qui des savants est l’unique souci. Elle est Pierre sans l’être, et, noble Don du Ciel, sait rendre bienheureux l’homme à qui Dieu l’accorde.

Emblème 35 : Par Cérès et Thétis, leurs mères, Triptolème et Achille furent accoutumés à rester dans le feu ; l’Artiste agit de même avec la Pierre.

Vois Achille, dur au combat, et Triptolème : Ils bravent les ardeurs du feu grâce à leurs mères. Dans la nuit, la divine Cérès et Thétis les durcissaient aux flammes et, quand venait le jour, de leur sein généreux leur prodiguaient le lait. Ainsi la bienheureuse médecine des Sages, comme un enfant à la mamelle, doit être accoutumée à s’éjouir du feu.

Un sujet qui pourrait vous intéresser : La planche Ouija

Emblème 36 : La Pierre a été projetée à terre et exaltée sur les montagnes ; elle habite dans l’air et se nourrit dans un fleuve qui est le Mercure.

La Pierre, vil rebut, gît, dit-on, sur les routes afin que riche et pauvre puissent l’y ramasser. D’autres l’ont située au sommet des montagnes, dans les brises de l’air, ou bien buvant aux fleuves. Ces figures ne mentent point, mais je t’engage à rechercher de tels présents sur les hauteurs.

Emblème 37 : Trois choses suffisent pour le Magistère : la fumée blanche, qui est l’eau, le Lion vert ou airain d’Hermès et l’eau fétide.

Pour notre magistère il nous faut trois semences : Onde infecte, vapeur neigeuse et Lion vert. Les autres éléments sortent de l’eau : les Sages en retirent leur Pierre ; elle est principe et terme. L’airain d’Hermès est le Lion vert, la Pierre connue des chapitres des livres, l’eau et la fumée blanche.

Emblème 38 : Le Rébis, comme Hermaphrodite, naît de deux montagnes : celle de Mercure et celle de Vénus.

Les vieux récits font de Rébis un être double : Androgyne, mâle et femelle en un seul corps. Il est, né sous le double mont, Hermaphrodite à Mercure enfanté par l’auguste Vénus. Ne le méprise pas pour son sexe ambigu : Cet homme-femme un jour te donnera le Roi.

Emblème 39 : Œdipe, ayant vaincu le Sphinx et mis à mort son père Laïus, fait de sa mère son épouse.

Le Sphinx qui effrayait Thèbes par ses énigmes fut réduit par Œdipe à se donner la mort. Celui-ci dut nommer l’être qui le matin a quatre pieds, deux à midi, et trois le soir. Vainqueur, il doit tuer Laïus qui lui résiste, et de celle qui est sa mère il fait sa femme.

Emblème 40 : Des deux fontaines fais-en une seule : ce sera l’Eau de sainteté.

D’une gorge limpide sort une double source : En l’une est la tiédeur d’une urine d’enfant, mais la seconde est fraîche : on la nomme Eau de Vierge. Donne-leur même cours en unissant leurs ondes : Ce ruisseau mêlera les vertus des deux sources, comme de Jupiter Ammon, la fontaine est chaude et glacée.

Pages : 1 2 3 4 5

À propos de

Je fais de l’ésotérisme un objet d’étude et non une croyance. Je ne prétends pas savoir ce qui est vrai ni ce qui est faux, cela m’importe peu. Tout ce que je veux c'est comprendre, voilà la seule chose qui m'intéresse, comprendre.

1 Commentaire

  • Djeby
    25 avril 2021 at 20 h 07 min

    C’est très subliminal au début j’ai comme l’impression de voir un peu l’histoire d’Adam et Eve les pommes et les fruits symbolise autres choses mais je ne sais pas quoi pour le reste c’est cool j’ai beaucoup aimé l’image de la femme qui lave le linge pouvez vous m’éclairer plus sur les autres images . merci

    Reply

Laisser un commentaire